Comment les usagers vont-ils influencer la création des Smart Cities ?

Comment la Smart City peut-elle renforcer l’attractivité et la compétitivité des espaces urbains ?

Les prévisions de l’ONU estiment que d’ici une trentaine d’année, 2,5 milliards de personnes habiteront dans les villes (1). Renforcer leur attractivité en axant les politiques locales sur la qualité de vie, l’environnement, l’emploi, la protection des plus faibles, la mobilité, la culture… s’impose donc comme une stratégie d’avenir.

Apporter des réponses concrètes en reliant les villes à leurs usagers – en libérant la donnée et l’innovation – est la promesse de la Smart City. L’Open Data, dynamisée par la loi Lemaire (2) et mise en scène sur tout support, permettra, par exemple, de valoriser l’économie locale, le patrimoine culturel, le stationnement tout en facilitant les déplacements. La gestion de l’information est donc un maillon essentiel de l’amélioration de la qualité de vie des habitants. La ville de Rennes a notamment mis en œuvre son portail de publication des données, mettant à la disposition des citoyens et de leurs applications l’état du trafic en temps réel, les comptages vélos-piétons par zone, ou les places de stationnement réservées (3).

L’intelligence d’une ville est avant tout celle de ses habitants et le défi n’est pas que technologique. La ville attractive de demain aura certainement réussi à organiser l’expérimentation et l’innovation autour de ses usagers, qu’ils soient habitants, collectivités ou industriels. Un principe ancré dans la Smart City de Copenhague qui a créé le Bloxhub – un Hub d’initiative – ayant pour but de faire collaborer les différentes parties prenantes sur les solutions liées à la neutralité climatique pour 2025 (4). Si la capitale Danoise réussit son challenge, elle sera l’une des premières villes à atteindre l’objectif fixé par l’union européenne avec 25 ans d’avance ! (5).

De quelle manière la Smart City permettra-t-elle d’améliorer la consommation énergétique, de promouvoir l’autonomie énergétique et de lutter contre la pollution ?

A l’heure où la première centrale nucléaire Française a été arrêté, la ville intelligente de demain renforcera la production d’énergie verte et certains projets sont déjà lancés. Baptisé « Empreinte », le futur village des athlètes des Jeux Olympiques de Paris 2024 (6) sera construit sur l’île Saint Denis. Le futur écoquartier aura pour objectif de produire et d’utiliser localement l’énergie solaire. Les bâtiments qui seront construits intégreront l’optimisation des dépenses de chauffage et de climatisation, tout en créant un cadre de vie agréable. Que ce soit pour les nouvelles construction ou la rénovation énergétique de l’existant, la Smart City de 2050 renouvellera notre vision de l’habitat.

Comment la Smart City agit-elle sur l’environnement ? Comment la Smart City permet-elle de façonner le monde de demain, plus propre, plus vert, plus efficient ?

La ville de demain prendra en compte l’environnement notamment par l’amélioration de la qualité de l’air, l’optimisation de la consommation des ressources et un meilleur traitement des déchets. L’atteinte de ces objectifs auront pour accélérateur l’utilisation et la maîtrise de la donnée issue des différents services et acteurs des villes. Pour la métropole de Bordeaux (7) l’apport de valeur se réalise par l’intégration de technologies permettant d’identifier le niveau de déchets des conteneurs. La diminution des rejets carbones liée à l’optimisation des trajets de collecte permet, d’autre part, une meilleure planification des équipes opérationnelles.

Quels sont aujourd’hui les nouveaux moyens de mobilité et de mobilité partagée ? Comment la Smart City optimisera-t-elle les flux et la mobilité en 2050 ?

Le transport multimodal et l’optimisation des flux sont deux clés certaines de la ville de demain. Un tiers des automobilistes urbains seraient prêt à renoncer à leur véhicule personnel au profit des offres de mobilités partagées (8). A horizon 2050, les infrastructures de la ville offriront certainement d’autres types de mobilité en communiquant avec véhicules. La communication Vehicule-to-infrastructure (9) permettra de fluidifier le trafic routier tout en améliorant la sécurité des passagers. Les données de la ville seront consommées par les véhicules autonomes à propulsion bas carbone… la mobilité de demain sera résolument différente.

La Smart City est-elle compatible avec le respect de la vie privée des citoyens ? Est-ce qu’elle peut garantir la sécurité des individus ?

Pour réaliser l’étude de l’exploitation des espaces par ses habitants, la ville de demain utilisera, en autre, les capteurs terrains, comme points d’entrée de l’information nécessaire à l’analyse des usages. Face au développement des usages de la « computer-vision » et à l’heure où la technologie décuple le champ des possibles, les projets smart de demain devront prendre en compte la notion de vie privé. Dernièrement la ville de Toronto n’a pas souhaité poursuivre le programme Quayside en réponse aux contestations liées à l’usage massif des caméras et à l’absence de consentement et d’information des citoyens10. L’attractivité d’un territoire dépend donc de l’acceptation de ses usages smart. Il s’agira alors de composer des projets garantissant des approches technologiques mesurées pour répondre aux problématiques des villes. Le défi des territoires sera alors de s’engager dans une transition progressive et inclusive autour d’une politique durable, efficace et acceptée de tous.

 

Auteur de l’article

Cette interview a été réalisée par Guillaume Vacher, Manager au sein de la practice Smart Cities & Territories de Magellan Consulting

Interview publiée dans le magazine Immotertiare

A propos de notre practice Smart Cities & Territories

Magellan Consulting accompagne les collectivités, les consortiums, les fournisseurs et intégrateurs de services dans la valorisation de leurs données et de leurs environnements

Retrouvez les offres de notre practice sur notre site.

 

A propos de Magellan Consulting

Magellan Consulting est un cabinet de Conseil en Organisation et Système d’information ancré dans les Technologies et la Data. Fort de plus de 400 consultants, pour un CA de 54 M€ en 2019, Magellan Consulting est le catalyseur de la transformation digitale de ses clients en les accompagnant dans le changement profond de leurs métiers et de leurs socles technologiques pour aborder les nouveaux business modèles, la transition sociétale, énergétique et écologique.

Magellan Consulting intervient en conseil en organisation dans 8 secteurs métiers (Énergie, Utilities / Telecom & Media / Banque / Assurance / Santé & Protection Sociale / Secteur Public, Villes et Collectivités / Industrie & Transport / Services), avec 8 practices transverses (Stratégie & innovation Digitale, IT Zéro Carbone & Infrastructures, Finance d’entreprise, Ressources Humaines, Sécurité, CIO Advisory & Agility, IA & Data, AMOA et Pilotage SI).

Magellan Consulting est une des 6 entités de Magellan Partners.

 

(1) https://www.lesechos.fr/2018/05/en-2050-plus-de-deux-tiers-de-lhumanite-vivra-en-ville-990758

(2) https://www.vie-publique.fr/eclairage/20301-loi-republique-numerique-7-octobre-2016-loi-lemaire-quels-changements

(3) https://data.rennesmetropole.fr/explore/?sort=modified

(4) https://urbanutopia.eu/copenhague-championne-pragmatique-de-smart-city/

(5) https://www.banquedesterritoires.fr/lobjectif-de-neutralite-climatique-dici-2050-bientot-inscrit-dans-le-marbre-europeen#:~:text=C’est%20ainsi%20le%20cas,gaz%20%C3%A0%20effet%20de%20serre%22.

(6) https://www.groupe-legendre.com/wp-content/uploads/2019/12/CP_Groupe_Pichet-Legendre-JO-9-d%C3%A9cembre-2019-.pdf

(7) https://www.lagazettedescommunes.com/508170/la-collecte-de-dechets-nouveau-maillon-de-la-ville-intelligente/

(8) https://www.ifop.com/publication/lobservatoire-des-mobilites-partagees-et-de-la-multi-modalite/

(9) https://whatis.techtarget.com/definition/vehicle-to-infrastructure-V2I-or-V2X



Laisser un commentaire