Expertise transverse

La vision de Stéphane Marchal

Stéphane Marchal

Associé
Finance

Expertise :

- Banque
- Marchés financiers
- Projets de transformation
- Corporate Finance

Parcours :

- 18 ans d’expérience dans le conseil et la finance d’entreprise

QUI SOMMES-NOUS ?

Finance

«Sécurité, efficacité et partage»

Telles sont aujourd’hui les valeurs revendiquées par les acteurs de la filière Finance d’entreprise. Si vous avez toujours en tête les images d’Epinal du comptable aux manches lustrées, penchées sur un grand livre, calligraphiant péniblement des colonnes de chiffres en malmenant épisodiquement un boulier usé, un petit update s’impose !

Les impératifs de marché, notamment en terme de publications de comptes à des rythmes effrénés ou en terme de compliance, la nécessité de disposer des éléments pour piloter au plus près les paquebots de nos économies vers des îlots de prospérité et l’impératif de cash generation sont autant de pressions sur un métier qui a fait sa révolution.

La production du chiffre en matière de finance demande une rigueur absolue des processus et une séparation précise des rôles entre les différents acteurs de ces processus. En sus, la chaine de contrôle et d’audit s’est renforcée, notamment autour de la norme SOX. A ce titre, la gestion des autorisations liées aux systèmes d’informations est devenue une fonction clé au regard des enjeux : impossible de badiner avec la sécurité !

« Toujours plus vite » semble aujourd’hui être le mot d’ordre lorsqu’il s’agit de produire les reportings clés de la vie de l’entreprise et notamment la sacro-sainte consolidation qui revient tous les trimestres, voire tous les mois, aiguillonner les services comptables et financiers. Le calendrier de ces opérations ressemblent au plan de bataille minuté d’une blitzkrieg, chaque jour et surtout chaque heure compte. Chacun des contributeurs doit livrer en temps et en heure sa participation sous peine de dérégler la précieuse mécanique. Les projets de fast close s’enchaînent pour gagner quelques heures dans la course contre la montre. Véritables challenges pour les hommes, les organisations et les outils, ils permettent d’arriver à des délais de clôtures de 5 jours ou mieux pour nourrir les analystes financiers et limiter les risques de chahutages des cours de bourse le cas échéant. Stress garanti.

Enfin, l’information financière a de plus en plus vocation à être partagée. Autrefois l’apanage de happy few au sein de l’entreprise comme à l’extérieur, elle a aujourd’hui vocation à être lue et analysée par tout le réseau managérial. Tout responsable de business unit doit pouvoir accéder à un tableau de bord synthétique reprenant les indicateurs clés de son périmètre d’activité. Que serait un responsable de production sans ses analyses de coûts ? Que ferait le chef de projet sans le suivi de ses engagements ? Que deviendrait le directeur des achats sans une vision sur le montant de ses contrats en cours ?

Au-delà même de ces états prêts à l’emploi, les consommateurs des données sont de plus en plus friands d’accès libres à des entrepôts de données leur permettant d’approfondir leurs analyses en lançant des requêtes sur l’intégralité des informations disponibles. Bienvenue dans le monde des cubes … non, non pas les cubes en bois que tout bambin a manipulé un jour ou l’autre mais des cubes de données. Que tous ceux qui ont honni les mathématiques pendant leurs humanités défaillent, c’est le retour de la matrice infernale. Toutes les associations sont possibles, tous les calculs envisageables, toutes les présentations disponibles. Une seule limite et de taille : la qualité des données. Comme tout informaticien vous le répètera avec gouaille : « conneries en entrée = conneries en sortie ». La tendance est donc au grand nettoyage de printemps. A la karcherisation de la donnée. A l’alignement des valeurs. Pour tout dire, l’heure est au Master Data et à la gouvernance de données. Pour mieux nous comprendre, essayons de parler la même langue, définissons une sémantique commune de nos données et faisons la vivre ensemble au fil du temps.
 

CHAMPS D’INTERVENTION

Optimisation de la fonction Finance

  • Optimisation du processus de clôture
  • Diagnostic SI Finance
  • Reporting & consolidation
  • Extrême Performance

Conformité

  • Référentiels d’entreprises
  • Gouvernance de données
  • Conformité réglementaire

Transformation de processus et d’organisation

  • Centre de Services Partagés
  • Automatisation de processus
  • Socialisation de processus
  • Mobilité / Services Cloud